Gestione dell’emergenza in spazi confinati (ambienti confinati)

30 septembre 2022
gestione-dellemergenza-in-spazi-confinati-ambienti-confinati-Lineevita

Il peut arriver que pendant le travail dans un environnement confiné, l’un des travailleurs puisse souffrir d’un malaise ou d’un effondrement soudain.

Comment vous comportez-vous dans ces cas?

Ce n’est pas facile, ceux qui le trouvent doivent tenir compte du fait que sa propre vie est en danger s’il entre dans l’environnement pour l’aider.

Le décret législatif 81/2008 établit une procédure pour la gestion des urgences que nous rapportons ci-dessous:

 La gestion de l’urgence implique le contrôle de trois phases fondamentales :

  • Phase d’alarme Si le travailleur dans un environnement confiné ressent un malaise, perd conscience ou subit un traumatisme, le surveillant doit donner une alarme immédiate en appelant l’équipe d’urgence interne, si elle est fournie. Le surveillant ne doit pas entrer dans le lieu confiné sans avoir d’abord organisé l’intervention avec d’autres sauveteurs; lorsqu’il est prévu et conformément à la procédure de l’entreprise, il doit en informer immédiatement les pompiers et le service 118, en fournissant notamment les éléments minimaux suivants:
  • nom de l’entreprise;
  • l’adresse du lieu de travail à joindre;
  • votre nom et le numéro de téléphone à partir duquel vous appelez;
  • le type d’accident en cours;
  • le nombre de travailleurs concernés. Il peut être nécessaire, avant d’activer le sauvetage, d’arrêter les systèmes connectés à la situation d’urgence qui peuvent créer un danger pour les opérateurs.

 2) Phase de récupération Les personnes qui effectuent le sauvetage doivent porter un EPI adapté au type d’intervention; il est essentiel d’être équipé de respirateurs indépendants de l’air ambiant ou d’un appareil respiratoire autonome d’urgence. S’il est impossible d’extraire le travailleur de l’environnement confiné, il est nécessaire de le laisser respirer de l’air pur prélevé de l’extérieur de la pièce. Une attention particulière devrait être accordée aux regards verticaux car, dans les phases de sauvetage, il peut être difficile d’«extraire » une personne qui ne coopère pas; par conséquent, les méthodes de harnais doivent éviter l’inclinaison du corps et garantir l’extraction en position verticale de l’opérateur blessé.

3) Phase de transport Une fois que la personne blessée a été extraite de l’environnement confiné, elle est transportée à l’aide des moyens de manutention appropriés. En attendant de l’aide, dans les cas extrêmes d’arrêt des fonctions vitales, il peut être nécessaire de recourir à la réanimation cardiorespiratoire par des personnes formées avec une formation spéciale en secourisme, désignée par l’employeur conformément à la réglementation en vigueur.

 

Font D.lgs 81/2008


NEWSCORRÉLÉES
tutoriel-video-pour-la-prevention-des-chutes-de-hauteur-Lineevita

Tutoriel vidéo pour la prévention des chutes de hauteur

Lire la suite
securite-au-travail-et-securite-dans-une-exploitation-agricole-Lineevita

Sécurité au travail et sécurité dans une exploitation agricole

Lire la suite
dpi-3-categories-a-comment-et-lesquelles-choisir-Lineevita

DPI 3 catégories à: comment et lesquelles choisir?

Lire la suite
Faites-vous aider de suite par l’un de nos experts Nous répondons en 4 heures Oppure chiamaci lun-ven | 8.30-12.30 | 14.00-18.00
NUMÉRO VERT 840 000 414 GRATUIT
LIGNES FIXES +39 0363 938 882 - +39 0363 998 894