Eu-Osha : Des lieux de travail sains et sûrs

16 décembre 2022

L’auditorium de la Direction générale de l’Inail a servi lundi matin de cadre à l’événement national final de l’édition 2020-2022 de la campagne « Lieux de travail sains et sûrs », promue par l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (Eu-OSHA), dont l’Institut est le point focal pour l’Italie à travers la coordination de la Direction centrale de la prévention,   et dédié aux troubles musculo-squelettiques, avec le slogan « Allègeons la charge ! ». « La campagne lancée le 12 octobre 2020 à Bruxelles – a expliqué le président d’Inail, Franco Bettoni dans le discours d’ouverture – visait à sensibiliser le public et les institutions aux troubles musculo-squelettiques liés au travail, dont, selon les statistiques les plus récentes, plus de cinq millions de travailleurs souffrent, confirmant le fait qu’il s’agit du problème de santé lié au travail le plus courant en Europe ». « L’Institut – a poursuivi Bettoni – est toujours heureux de mettre ses connaissances techniques et scientifiques à la disposition de l’EU-OSHA  pour les partager avec une communauté qualifiée d’experts en santé et sécurité au travail au niveau européen et transférer les résultats importants des activités de recherche promues par l’Institut, en stimulant de nouvelles voies d’étude, grâce à une collaboration étroite entre tous les partenaires du réseau,   également au niveau territorial ». La campagne 2020-2022, en particulier, en Italie, a été promue en collaboration avec les ministères du Travail et de la Santé, l’Institut supérieur de la santé, la Conférence des régions et des provinces autonomes, Cgil, Cisl, Uil, Ugl, les organisations représentatives des employeurs et Anmil.

« La logique derrière cette campagne – a déclaré le directeur général d’Inail, Andrea Tardiola – est la même que celle qui a caractérisé l’initiative de l’Institut tout au long de l’année, à savoir la nécessité de rester sur le réseau, de traiter la question de la mise à jour continue, de l’analyse des risques et des solutions innovantes à identifier pour les minimiser ou les éliminer complètement, par le biais de partenariats et de collaborations. La sécurité est une bataille européenne et, de notre côté, il est donc nécessaire d’avoir comme référence le nombre, les performances, les problèmes et les solutions des autres grands pays auxquels nous sommes confrontés. L’événement final de la campagne européenne, a souligné Ester Rotoli, directrice centrale de la prévention de l’Inail et responsable du point focal  UE-OSHA Italie, « n’est pas seulement une célébration, mais aussi un moment important de diffusion des connaissances, car les bonnes pratiques développées par les institutions et les entreprises doivent être diffusées pour s’assurer qu’elles sont également adoptées dans d’autres contextes. L’engagement que nous assumons avec le réseau tripartite, dans lequel les institutions compétentes et les partenaires sociaux sont représentés, est de prendre une part active au ministère  du Travail afin que l’activité menée au sein de la Commission consultative permanente pour la reconnaissance et la certification de la valeur des pratiques utilisées comme bonnes pratiques pouvant être exportées vers d’autres entreprises soit récupérée ».

Comme l’a résumé Francesca Grosso, représentante d’Inail des campagnes  européennes de l’EU-OSHA, la campagne sur les troubles musculo-squelettiques « a donné l’occasion de sensibiliser, de créer des synergies et de diffuser les connaissances scientifiques, à travers des publications et des événements organisés dans la région, également grâce à la contribution des directions régionales de l’Institut, pour être traduites en actions concrètes et en véritables outils de travail utiles aux entreprises ». Rappelant les points clés de la discussion qui a eu lieu les 14 et 15 novembre à Bilbao, à l’occasion du sommet « Lieux de travail sains » qui a officiellement clôturé la campagne au niveau européen, Maurizio Curtarelli, chef de projet de l’EU-OSHA,  a souligné que « le handicap chez les personnes atteintes de troubles musculo-squelettiques chroniques peut être évité ou réduit grâce à une prise en charge opportune et appropriée,   pour éviter la sortie de la personne de l’emploi et du marché du travail ». Anticipant le contenu de la prochaine campagne européenne consacrée à l’impact des nouvelles technologies numériques sur le travail, qui débutera en 2023 et se poursuivra jusqu’en 2025, Curtarelli a expliqué qu’« elle sera divisée en cinq domaines prioritaires : travail sur une plateforme numérique, robotique avancée et intelligence artificielle, télétravail, analyse également de la dynamique du travail hybride,   en partie en présence et en partie à distance, la gestion des travailleurs grâce à l’intelligence artificielle et à l’utilisation de dispositifs intelligents pour la prévention et l’amélioration de la santé et de la sécurité au travail ». En termes de ressources, la campagne développera et diffusera, comme celle qui vient de se terminer, des publications et du matériel qui seront disponibles pour tous les partenaires, à commencer par les vidéos  de Napo, protagoniste d’une série de dessins animés qui introduisent des sujets liés à la prévention des risques de manière spirituelle et stimulante, et le prix pour la mise en valeur des bonnes pratiques.

Les bonnes pratiques promues par les entreprises italiennes pour la prévention et la gestion des troubles musculo-squelettiques sur le lieu de travail, présentées lors de l’événement d’hier, comprennent les projets de Servizi Italia Spa et Zegna Baruffa Lane Borgosesia Spa, déjà récompensés par Eu-Osha parmi les entreprises qui se sont distinguées au niveau européen pour leur engagement dans l’identification active des risques et la mise en œuvre de solutions innovantes et efficaces. La bonne pratique de Servizi Italia, entreprise leader dans le domaine des services intégrés dans le secteur de la santé, concerne notamment la création de postes de travail plus ergonomiques dans ses blanchisseries industrielles, à partir d’une évaluation des risques avec la technologie wifi portable pour l’analyse informatisée des postures, réalisée en collaboration avec ErgoCert  , organisme de certification en ergonomie. La nécessité d’une implication active des travailleurs dans l’évaluation des risques et dans la mise en œuvre des procédures et des changements ergonomiques pour la prévention des troubles musculo-squelettiques a été réitérée à plusieurs reprises également lors de la présentation des autres bonnes pratiques récompensées au niveau national, qui ont été menées par la région des Pouilles, Asl de Bari, le Département de la prévention et de la spécialité   Area Nord, Lamberti Spa, Azienda ospedaliero-universitaria Città della Salute e della Scienza di Torino – Presidio Molinette, Istituto auxologico italiano (siège de Piancavallo) et Gruppo Ecosafety Srl, Oerlikon Friction Systems (Italy)  Srl, Feralpi Group, Amazon Italia Logistica  Srl, Aifos Service  , Associazione culturale Igiea  ,  Association pour la sécurité des ouvriers de la construction de Milan, Lodi, Monza et Brianza (Asle-Rlst), École de construction de Crémone et Conseil national de l’Ordre

Fonte: Inail – https://www.inail.it/cs/internet/comunicazione/news-ed-eventi/news/news-evento-chiusura-campagna-eu-osha-2020-2022.html&tipo=news


NEWSCORRÉLÉES
oira-evaluation-interactive-des-risques-en-ligne-Lineevita

OiRA : évaluation interactive des risques en ligne

Lire la suite
corde-de-securite-Lineevita

Corde de sécurité

Lire la suite
quelle-est-la-loi-qui-reglemente-les-espaces-confines-Lineevita

Quelle est la loi qui réglemente les espaces confinés ?

Lire la suite
Faites-vous aider de suite par l’un de nos experts Nous répondons en 4 heures Oppure chiamaci lun-ven | 8.30-12.30 | 14.00-18.00
NUMÉRO VERT 840 000 414 GRATUIT
LIGNES FIXES +39 0363 938 882 - +39 0363 998 894