DL 146 : nouveauté du texte consolidé sur la sécurité au travail

28 janvier 2022
dl-146-nouveaute-du-texte-consolide-sur-la-securite-au-travail-Lineevita

La réforme du décret-loi du 21 octobre, n 146 a modifié et réécrit de nombreuses parties et articles du D. Lgs 81/2008. En effet, ledécret en vigueur depuis le 21  décembre 2021 introduit de nombreuses nouvelles dispositions concernant la santé et la sécurité sur le lieu de travail.

 

L’Inspection nationale du travail avec de nouvelles compétences

En rétablissant en effet la plénitude des pouvoirs d’inspection dans le domaine de la santé et de la sécurité, une réforme du système d’inspection est placée de manière transparente:  avec la nouvelle règle, l’activité d’inspection est menée avec des pouvoirs et des attributions égaux par l’autorité sanitaire locale compétente pour le territoire et par l’Inspection nationale du travail par l’intermédiaire de ses bureaux territoriaux.

Avec les circulaires 3 et 4 de 2021, l’INL a défini les modes de fonctionnement avec lesquels l’inspection devra faire face aux nouvelles tâches de surveillance dans le domaine de la santé et de la sécurité.

Identification obligatoire du responsable et surveillance obligatoire

La figure du responsable, avec l’intégration de l’article 18 du décret législatif 81/2008,doit être formellement intégrée, avec un rendez-vous écrit, pour l’exécution d’activités visant à la supervision comme indiqué par l’art. 19 de la loi codifiée.

Les conventions collectives de référence, le cas échéant, peuvent établir la quantification de la rémunération due au responsable. En outre, le responsable ne peut subir aucun préjudice à l’exercice de son activité.

Les obligations indiquées ci-dessus s’appliquent également aux activités effectuées dans le système d’approvisionnement et de sous-traitance, lorsque la responsabilité de la nomination, par exemple, s’applique aux employeurs respectifs avec une communication au client. En cas d’omission des obligations susmentionnées, vous vous ferez face à des sanctions pénales prévoyant l’arrestation de deux à quatre mois ou une amende pouvant aller de 1500 à 6000 euros.

Mais il y a aussi des nouvelles et des sanctions pénales pour les responsables si en fait il y a un défaut de réalisation de leur exercice, ou intervention, fournissant les informations nécessaires afin de corriger les comportements qui ne respectent pas les règles de sécurité mises en œuvre sur le lieu de travail.

 

Voici un extrait des fonctions du maître d’œuvre décrites àl’article 19, paragraphe 1:

« … superviser et superviser le respect par les travailleurs individuels de leurs obligations légales, ainsi que des dispositions de l’entreprise en matière de santé et de sécurité au travail et d’utilisation des moyens collectifs de protection et des équipements de protection individuelle mis à leur disposition et, en cas de détection de comportements non conformes aux dispositions et instructions données par l’employeur et les dirigeants aux fins de la protection collective et individuelle,   intervenir pour modifier le comportement non conforme en fournissant les indications de sécurité nécessaires. En cas de non-exécution des instructions données ou de persistance de non-respect, interrompre l’activité du travailleur et en informer les supérieurs directs… »

 

Formation des travailleurs-superviseurs-gestionnaires-employeurs

Dans le domaine de la formation, deux innovations sont fondamentales :

Une formation adéquate et spécifique des employeurs (déjà prévue pour les gestionnaires et les superviseurs) devient obligatoire.

Le paragraphe 7 de l’article 37  établit désormais qu’en plus des gestionnaires et des superviseurs, les employeurs reçoivent également une formation adéquate et spécifique et une mise à jour périodique, en fonction du travail et des tâches accomplis, dans le domaine de la santé et de la sécurité: un accord est attendu d’ici le 30 juin 2022, par les régions et provinces autonomes de la conférence permanente de Trente et de Bolzano,   qui identifiera la durée, le contenu minimum et les modalités de la formation obligatoire à payer par l’employeur.

La formation fera l’objet de contrôles, lors de l’exécution des travaux, afin d’évaluer son efficacité

En outre, le paragraphe 7-ter  précise ce qui suit:

« Afind’assurer l’adéquation et la spécificité de la formation ainsi que la mise à jour périodique des responsables conformément au paragraphe 7, les activités de formation connexes doivent être menées entièrement en personne et doivent être répétées au moins tous les deux ans et, en tout état de cause, chaque fois que cela est nécessaire en raison de l’évolution des risques ou de l’apparition de nouveaux risques. »

Formation

La norme sur la formation spécifique à la sécurité pour ses employés se lit comme suit:

«La formation est assurée par une personne expérimentée et sur le lieu de travail. La formation consiste en un test pratique, pour l’utilisation correcte et sûre des équipements, machines, installations, substances, dispositifs, y compris la protection individuelle; la formation consiste également en l’exercice appliqué, pour des procédures de travail sûres. Les interventions de formation effectuées doivent être retracées dans un registre spécial également informatisé»

En ce qui concerne la partie formation des employeurs, nous nous référons à ce qui est décrit ci-dessus en référence au paragraphe 7 et à la référence ultérieure au  paragraphe  2,deuxième période decelui-ci.

Suspension obligatoire de l’activité entrepreneuriale individuelle en cas de travail non déclaré/précaire

Pour lutter contre le travail irrégulier et précaire, des modifications ont été apportées à l’article 14 du décret législatif 81/2008 et à la reformulation connexe de l’annexe I, élargissant ainsi les cas de suspension d’activité.

 

Suspension de l’activité en cas de :

  • Détection d’au moins 10% des travailleurs présents sur le lieu de travail, au moment de l’accès à l’inspection, employés sans communication de l’établissement de la relation de travail à l’organisme de référence;
  • Absence des conditions requises par la loi, en particulier la nouvelle obligation de communication préalable à l’ITL(article 14 du décret législatif 81/2008)en ce qui concerne les travailleurs indépendants occasionnels;
  • Absence de communication préalable du recrutement des employés, des collaborateurs coordonnés et continus, des membres des coopératives et des stagiaires en formation et en orientation;
  • Violation des obligations de sécurité visées à l’annexe I de la TUSL

Il convient toujours de garder à l’esprit que la loi sur la conversion stipule que l’employeur est toujours tenu de verser intégralement la rémunération et les cotisations y afférentes des employés occasionnels ou non retirés dulieu detravail.

 

Relancer le rôle des organes communs

En ce qui concerne les obligations des organismes paritaires  (professionnels compétents dans le domaine de la sécurité au travail),nous constatons:

  • L’obligation de communiquer, sur une base annuelle, à l’INL et à l’Inail les données des entreprises qui ont adhéré au système des organismes paritaires et qui ont mené les activités de formation organisées par celles-ci.
  • L’obligation de communiquer, sur une base annuelle, à l’INL et à l’Inail les données relatives à la publication des déclarations sous serment pour l’adoption et la mise en œuvre des modèles d’organisation et de sécurité.
  • L’obligation de communiquer, sur une base annuelle, à l’INL et à l’Inail les données concernant les délégués à la sécurité des travailleurs.

NEWSCORRÉLÉES
chaussures-de-securite-securite-et-confort-Lineevita

Chaussures de sécurité : Sécurité et confort

Lire la suite
nouveautes-sur-building-bonus-Lineevita

Nouveautés sur Building Bonus

Lire la suite
gruetta-hung-light-Lineevita

Gruetta Hung Light

Lire la suite
Faites-vous aider de suite par l’un de nos experts Nous répondons en 4 heures Oppure chiamaci lun-ven | 8.30-12.30 | 14.00-18.00
NUMÉRO VERT 840 000 414 GRATUIT
LIGNES FIXES +39 0363 938 882 - +39 0363 998 894